banniere
Accueil                  Qui sommes-nous ?                 Charte Qualité                     Contactez-nous

 

Accueil
Qui sommes-nous ?
Charte Qualité
Contactez-nous

 
Anatomie
Tendinite

Capsulite Rétractile


Épicondylite


Entorse du genou
Quoi faire devant une entorse ?
Rupture du LCA

LCA opéré

Syndrome Rotulien
Gonarthrose

Cheville
Entorse de cheville

Prévention des entorses
Tendinite d'Achille

Rupture du Tendon d'Achille

Dos
Douleur de dos

Lombalgie Prévention 
Lombalgie Exercices

Dos & Grossesse
Hernie discale opérée

Muscles
Accident Musculaire

Traitement des Accidents Musculaires

Tennis-Leg

Divers

Conseils au Sportif

Accidents Sportifs

Gym & croissance

Appareillage

Ondes de choc

Traitement par PRP

 


Accueil > Douleur du Dos  > Grossesse

Prévention des douleurs de dos chez la femme enceinte et en post-partum


Les problèmes de douleurs de dos chez la femme lors de la grossesse et au cours du post-partum (après l'accouchement) présentent des particularités importantes, mais leur prévention passe d'abord par une bonne hygiène du dos dans la vie de tous les jours. Pour cette raison, il est nécessaire de lire d'abord les notions sur les douleurs de dos en général et leur prévention.

 Pourquoi souffre-t-on ?

Chez la femme enceinte et après l'accouchement, il existe des facteurs spécifiques favorisant les douleurs qui s'ajoutent aux facteurs généraux déjà vus.

Chez la femme enceinte :

  • L'augmentation de poids de l'utérus qui projette le centre de gravité en avant et la distension des muscles abdominaux qui deviennent moins efficaces, provoquent une cambrure exagérée du bas du dos. Cette cambrure équivaut à une mauvaise position prolongée.

  • L'augmentation des hormones sexuelles provoque un relâchement ligamentaire en particulier au niveau du bas du dos et des articulations sacro-iliaques (afin de préparer l'accouchement) qui favorise d'autant les douleurs.

Après l'accouchement :

  • Le manque de sommeil et la fatigue qui empêche au dos de "récupérer" d'un jour sur l'autre.

  • L'allaitement qui entraîne un accroissement du volume des seins et "tire" le haut du dos vers l'avant (responsable des douleurs à ce niveau) ainsi que les mauvaises positions lors de l'allaitement.

  • Le dernier facteur est lié à la manutention du nouveau-né, lors du lever, de la toilette, nous y reviendrons...

Prévention des rachialgies

La prévention des douleurs de dos pendant la grossesse et le post-partum doit, là aussi, suivre les principes propres à tous les problèmes de dos puis respecter certaines règles spécifiques à ces situations.

1. Dos et grossesse

  •  Se reposer le plus possible : faire une sieste en milieu de journée, dormir suffisamment.

  • La position sur le côté gauche est à conseiller, car elle permet de soulager la circulation sanguine et diminue les problèmes de jambes lourdes ou de gonflement des jambes.

  • Ne pas prendre trop de poids : en général, pas plus de 12 kg (pas de prise de poids durant le 1er trimestre, 1 kg par mois pendant le 2ème et 3 kg par mois durant le 3ème).

  • Faire de l'exercice physique pendant toute la grossesse : n'importe quels sports durant le 1er trimestre, activités sportives légères (marche, natation, vélo) durant le 2ème et le 3ème trimestre. Pour la natation, il est recommandé de nager plutôt sur le dos afin de ne pas cambrer le bas du dos. Cependant, il est préférable de nager la brasse plutôt que de ne rien faire du tout.

2. Dos et post-partum

  • Tout d'abord suivre les conseils généraux.

  • Reprendre rapidement une activité physique légère (marche) ainsi que de petits mouvements de gymnastique.

  • Au cours de la période d'allaitement, porter un soutien-gorge efficace et adopter une bonne position pour donner le sein au bébé : en position assise, bien calée et bien droite sur le dossier de la chaise ou semi-allongée avec des coussins sous le dos, lui permettant de rester bien droit. En position couchée, il faut être complètement allongé sur le côté et non en semi-allongée avec le dos tordu.

3. Soins et manutention du nourrisson

Lors du post-partum, les douleurs sont souvent engendrées par le surcroît de travail lié au bébé. Seule une attention de tous les instants peut éviter cela. Il faut respecter tous les principes de manutention décrits plus haut.

  1. Toilette du bébé :

  • Tous les soins nécessaires au bébé (change, bain, habillage...) seront effectués de préférence sur une table à langer suffisamment haute, en se plaçant plutôt sur le côté de celle-ci afin de ne pas avoir à se pencher en avant. Pour changer l'enfant de côté (dos  ventre), on aura soin de ne pas le soulever complètement mais simplement de le tourner. 

  • Si on ne dispose pas d'une table à langer, la meilleure solution consiste à effectuer les soins sur un lit en se plaçant à genoux. De même, pour le bain, il est préférable de placer la petite baignoire dans la grande et de se mettre à genoux, poitrine appuyée sur le rebord de la grande baignoire plutôt que de placer celle de l'enfant sur une planche au-dessus de la grande et de se tenir debout penché en avant.

  1. Prendre et porter le bébé :

  • Pour sortir le bébé de son lit, il faut d'abord rapprocher l'enfant au maximum du bord du lit, le mettre assis puis le prendre lentement et le remonter le long du corps en conservant le dos bien droit et l'enfant collé au corps. Pour  le coucher, effectuer la manoeuvre inverse.

  • Pour sortir l'enfant d'un siège bas (baby-relax), il est nécessaire de mettre un genou à terre, de prendre le bébé puis de se relever, le nourrisson plaqué contre le corps.

  • Pour porter le bébé, la meilleure position est l'enfant le plus près possible du corps, contre la poitrine. Pour les distances plus longues, un harnais kangourou est nécessaire. La position, enfant sur le côté, à cheval sur la hanche, n'est pas souhaitable, car elle imprime à la maman un déhanchement nocif pour le dos.

  1. Bébé et voiture :

En voiture l'enfant doit être dans un siège spécial (à la norme française NF). Il est préférable de posséder une voiture 5 portes afin d'éviter les contorsions inutiles. Il faut toujours faire très attention quand on met ou retire l'enfant de son siège, car il est souvent nécessaire d'adopter des positions dangereuses pour le dos : agir lentement, l'enfant le plus près du corps possible en le soulevant le moins longtemps possible.

  1. Apprentissage de la marche :

L'apprentissage de la marche est un moment dangereux pour la maman, car l'enfant réclame sans cesse de se faire tenir. Il est nécessaire de ne pas marcher courbé en avant, mais de plier les jambes afin de se mettre à la hauteur de l'enfant.

En cas de douleurs

Il peut survenir lors d'un surmenage du dos quelques douleurs qui souvent cessent rapidement avec des moyens simples.

  • Le repos allongé reste un des meilleurs moyens de soulagement : augmenter la durée du sommeil, prendre le temps de s'allonger pendant la journée (faire une petite sieste de 1/2 heure le midi).

  • des bains chauds ou des applications de serviettes chaudes sur la région douloureuse.

  • des massages doux du dos.

  • la position "assise à califourchon" est alors particulièrement intéressante.

mise à jour 04/09/2015

Pages complémentaires :
[Pourquoi souffre-t-on ?] [Prévention des douleurs de dos
[Exercices pour lombalgiques]



Accueil Qui sommes-nous ? Charte Qualité Contactez-nous
Avertissement : Tout diagnostic et traitement repose sur un examen clinique nécessitant la présence physique du patient. En conséquence, aucune consultation par l'internet ne pourra être donnée.

Ce site est un site indépendant qui ne bénéficie d'aucun financement extérieur.

Copyright © 2001 by Bertrand Rousseau. All rights reserved